Correcteur, relecteur

Chez SemioticTransfer AG, nous ne nous arrêtons pas à la seule traduction de vos documents. En effet, chaque traduction passe entre les mains d’un relecteur, que l’on appelle aussi correcteur ou encore réviseur. Il ne connait pas le nom du traducteur et n’a de contact qu’avec le manager de projet de traduction. Le réviseur relit la traduction pour vérifier si elle est bien en conformité avec le texte source. Il vérifie ensuite les fautes de grammaire et d’orthographe s’il y a lieu, les fautes de contre-sens ou de non-sens, ou encore le lexique et la syntaxe.

Afin d’être bien certains de ne passer à côté d’aucune coquille, nous faisons relire chaque traduction une troisième fois par un second relecteur qui présente le même profil de compétences que le précédent. En général, ce dernier ne vérifie plus la conformité avec le texte source. A ce stade, le relecteur se concentre uniquement sur la traduction et est en charge d’évaluer la compréhension générale du texte mais également la stylistique, afin que le texte ne sonne pas «traduit». C’est à ce stade que des expressions idiomatiques imagées telles que «il n’a pas la langue dans sa poche» vont être vérifiée afin d’éviter des traductions mot à mot et de retrouver ainsi l’expression idiomatique correspondante dans la langue cible. C’est ce qu’on appelle le principe du sixième œil.

Demander un devis