Savoir bien traduire

Quels sont les critères absolument nécessaires à respecter pour bien traduire?

Un bon traducteur certifié doit toujours traduire vers sa langue maternelle. C’est la condition sine qua non pour que le résultat final ne semble pas «traduit». En revanche, on ne lui demande pas de maîtriser à la perfection la langue source d’une traduction. Etre bilingue ne fait pas la qualité du traducteur. Il suffit qu’il ait une maîtrise et une connaissance de la culture source suffisantes et qu’il soit capable de s’informer et de chercher des solutions par ailleurs. 

En effet, le traducteur passe ses journées devant l’ordinateur à lire, à faire des recherches dans le dictionnaire ou bien sur internet, à travailler la langue, à chercher des correspondances ou encore des contextes similaires. Il se doit donc d’avoir une parfaite maîtrise des outils informatiques et des logiciels d’aide à la traduction. 

Un bon traducteur fait par ailleurs partie d’un bon réseau. Traduire, c’est aussi savoir échanger des informations, s’informer auprès de ses pairs, savoir solliciter ceux qui détiennent la clé, s’impliquer dans le milieu professionnel afin d’acquérir de nouvelles compétences et de nouvelles connaissances dans des domaines spécialisés qui lui étaient jusque-là inconnus.

La spécialisation dans un domaine fait aussi la qualité du traducteur. Un traducteur peut choisir d’être ultra spécialiste dans un domaine ou plutôt généraliste dans plusieurs domaines. Ils devra, dans tous les cas, toujours s’informer et activer ses ressources externes afin de produire la traduction la mieux adaptée à la commande du client. 

Demander un devis