Archives du mot-clé traduction certifiée

Traduction assermentée : pour quoi faire?

Dans quels cas ai-je besoin d’une traduction assermentée?

Généralement, les gens ont recourt à des services de traduction assermentée lorsqu’ils envisagent de s’installer à l’étranger ou de voyager. Il peut y avoir plusieurs cas. En voici trois des plus courants, vous pourriez peut-être même compléter la liste!

1/ L’étudiant ERASMUS:

C’est ce jeune dynamique qui part un semestre ou deux à l’étranger pour valider une année, apprendre ou consolider une langue. Il a besoin d’une traduction assermentée de ses diplômes et de ses papiers d’identité pour pouvoir assurer son inscription dans l’université étrangère. 

2/ L’amoureux transit: 

C’est cet homme qui donnerait tout pour rejoindre sa femme à l’autre bout du monde! Il plaque tout, et part s’installer à ses côtés. C’est décidé, il lui passera la bague au doigt dès son arrivée! Il aura donc besoin d’une traduction assermentée de ses papiers d’identité, livret de famille mais aussi de ses certificats de mariage/de divorce, ou encore de célibat dans certains cas.

3/ L’entrepreneur de compétition:

C’est cet individu qui rêve de succès à l’étranger. Il amène toute sa famille, prête à le soutenir et à l’accompagner dans l’épanouissement de sa carrière professionnelle. Il a besoin d’une traduction assermentée de ses CV, lettres recommandées et diplômes lui permettant de postuler à la fonction de ses rêves. Si sa famille l’accompagne, les livrets de famille et autres documents personnels de chacun devront également être traduits pour l’enregistrement civil. 

 

 

Share on Google+Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Traductions certifiées obligatoires?

Est-ce réellement la fin des traductions certifiées?

C’est en avril 2013 qu’une proposition de résolution législative a été présentée afin de simplifier les formalités administratives entre pays et citoyens membres de l’Union européenne. Il s’agirait de la suppression de l’obligation de certification pour les traductions de documents publics ainsi que de la suppression de l’obligation d’apposition de l’apostille délivrée par la Convention de la Haye. 

Nous ne savons pas encore, à l’heure actuelle, si cette résolution a été mise en vigueur, mais en prenant note de cette information (cf. http://europa.eu/index_es.htm), nous nous sommes vraiment demandés si c’était la fin de notre métier…

Après réflexion, nous en sommes venus à la conclusion que cette proposition ne remettrait jamais en question le métier de traducteur, ni même celui de traducteur certifié, et ce pour trois raisons majeures.

La première, c’est que cette proposition de loi ne concerne que les documents délivrés entre pays membres de l’Union européenne. Dans tous les autres pays du monde, l’obligation de certification reste en vigueur. Et dieu sait que nous travaillons au quotidien avec des clients qui partent à l’autre bout de la planète et qui auront donc toujours besoin de nos services! 

La deuxième, c’est que cette proposition ne concerne que certains documents publics seulement, mais que d’autres restent soumis à cette réglementation, si les autorités d’un Etat membre l’exigent.

Enfin, la troisième raison est qu’en cas de situation de doute, les autorités pourront tout de même solliciter les services d’une traduction certifiée, dont les coûts seraient pris en charge par l’institution si la version certifiée se révélait tout aussi valable que la version non certifiée et inversement dans le cas contraire. 

Alors, ça se discute, mais en bref, ce n’est certainement pas la fin de la traduction certifiée! 

 

 

 

 

 

Share on Google+Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Bureau traduction assermentée

traduction certifiée ou assermentée? Quelle est la différence?

Il est vrai que l’on se perd parfois un peu dans cet océan de terminologie administrative, dès que l’on se retrouve confrontés aux autorités qui nous demandent des traductions officielles. Vous avez sûrement dû déjà rencontrer le terme de « traduction certifiée », ou même parfois « légalisée » ou encore « assermentée ». Mais à quelle réalité renvoient donc toutes expressions? 

D’après la SFT (la Société Française des Traducteurs), nous ne devrions pas utiliser le terme « assermentée » pour qualifier une traduction, car cela voudrait dire que la traduction aurait prêté elle-même serment… ce qui est en soi… impossible! Non, ce n’est pas la traduction qui a prêté serment, mais plutôt les experts judiciaires, qui eux, ont effectivement prêté serment à l’occasion de leur nomination.

Si vous passez donc dans un bureau de traductions tel que celui de SemioticTransfer AG à Baden, demandez une traduction « certifiée », ou encore pourquoi pas, « légalisée », quoi qu’encore, nous ne voyons pas très bien comment une traduction pourrait être « illégale »… Traduction « officielle » passe encore, mais retenons que le terme justement « officiel » est  » traduction certifiée ».

Ce qui est certain, c’est qu’il n’y a aucune différence entre ces différentes manières de nommer une traduction estampillée par les autorités. Elle renvoient toutes à une même réalité.

Share on Google+Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Apostille

En plus de la certification de votre traduction, on vous a peut-être demandé de l’apostiller.

Mais qu’est-ce donc qu’une apostille, au juste ?

Il s’agit d’une sur-certification qui atteste l’authenticité d’un sceau, d’une signature ou d’un timbre sur un document. L’Apostille a été a été instaurée par la Convention de La Haye du 5 octobre 1961 et ratifiée par la France le 22 janvier 1965. Un grand nombre de pays ont signé cette convention, mais ce n’est pas le cas pour d’autres. C’est la Cour d’Appel qui est l’autorité compétente pour la délivrance des Apostilles. Chez SemioticTransfer AG, nous travaillons en étroite collaboration avec elle afin que la délivrance du certificat soit la plus rapide possible.

Tout ce que vous avez à faire, c’est nous laisser vos documents originaux au bureau ou bien nous les envoyer par la poste en recommandé et vous informer auprès des autorités compétentes qui vous demandent une traduction certifiée, pour savoir si vous avez besoin d’une apostille ou pas. Vous n’avez plus qu’à nous exprimer votre besoin et nous nous occupons du reste !

Plus d’infos sur angebot@semiotictransfer.ch

Share on Google+Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Le notaire

SemioticTransfer AG travaille en collaboration étroite avec un cabinet de notaires qui certifie les traductions pour lesquelles vous avez passé commande.

La phase de certification de votre traduction intervient toujours après traduction et après réception de vos documents originaux. Une fois que le manager de projet reçoit ces deux éléments, il se rend en personne chez le notaire et les lui remet en main-propre. Une fois le dossier déposé, la durée de traitement peut être d’un demi-jour à un jour ouvré en fonction de la disponibilité du notaire.

Le manager de projet récupère alors un set relié comprenant la copie de vos documents originaux ainsi que la traduction assermentée par un sceau, et reconnue conforme aux originaux par une signature officielle. Le notaire remet également au responsable de projet les documents originaux à part, et ce dernier est alors chargé de vous retourner le set accompagné de vos documents originaux par la poste, en recommandé avec accusé de réception.

Share on Google+Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

traduction documents

Traduction certifiée à partir d’un document original ou à partir d’une copie ?

Afin que nous puissions vous faire parvenir un devis, nous vous demandons généralement de nous envoyer une copie de vos documents originaux pour l’analyse de vos documents et pour vous proposer ensuite la prestation qui correspond le mieux à votre demande. Cela peut être effectué par la poste à partir d’une photocopie de vos document, par fax, ou bien par e-mail à partir d’un scan.

Mais attention: pour obtenir une traduction assermentée, vous devez aussi nous faire parvenir vos documents originaux par la poste. En effet, le notaire ne peut déposer son assermentation de traduction certifiée conforme aux documents originaux, que s’il est en possession des documents originaux de la traduction.

Nous pouvons certes commencer une traduction à partir de la copie des documents, mais assurez-vous bien de nous faire parvenir vos documents originaux par la poste assez rapidement afin que le processus de traduction soit le plus rapide possible et que votre traduction vous parvienne dans les meilleurs délais.

Share on Google+Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Traduction certifiée et Apostille

Comment savoir si vous avez besoin d’une Apostille en plus d’une traduction certifiée conforme de vos documents?

Souvent il arrive qu’une traduction déjà certifiée doive également être légalisée par une Apostille.
L’Apostille confirme l’authenticité de la signature et du cachet que le notaire a apposé sur un document.
Un document certifié par Apostille est également valable dans le pays de la langue cible si ce pays a signé la Convention de la Haye. Une certification supplémentaire délivrée par le Consulat ou l’Ambassade n’est alors pas nécessaire.

Notre éco-conseil numéro 1:
Votre traduction certifiée est-elle destinée à un pays étranger? Prenez le temps de vérifier auprès des destinataires de vos documents si une Apostille est absolument nécessaire pour la légalisation de vos documents. Si ce n’est pas le cas, vous éviterez forcément des frais inutiles.

Notre éco-conseil numéro 2:
Nous vous recommandons de vérifier si une Apostille est nécessaire ou non avant de nous contacter. Si l’Apostille n’a pas été explicitement demandée lors de votre requête de traduction certifiée et qu’elle s’avère nécessaire par la suite, des coûts supplémentaires peuvent être appliqués au devis initial. Cette situation peut être évitée si la bonne information est directement livrée dès la première requête.

Des questions? Plus d’informations?
Profitez de nos conseils personnalisés.
Écrivez-nous à l’adresse suivante: angebot@semiotictransfer.ch . Vous recevrez une réponse de notre part dans les meilleurs délais.

Envoyez-nous simplement vos documents de façon à ce qu’ils soient clairement lisibles (format Word, PDF ou autre). Nous serons alors à même de calculer le prix de la traduction en fonction du volume de texte et de vous fournir ainsi un devis.

Share on Google+Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

traduction certifiée?

Vous êtes-vous déjà demandé ce que l’on entend par « traduction certifiée »?

Une traduction certifiée (ou assermentée, ou notariée) peut être demandée à tout moment par les autorités.
Par exemple, pour des extraits de registres commerciaux, des certificats, des diplômes, des passeports, des certificats de naissance, des certificats de mariage ou de divorce, des contrats etc.
Nos traductions notariées confirment l’exactitude et l’intégralité du transfert de sens et lexical dans la langue cible. Elles sont reconnues par les autorités en Suisse mais aussi à l’étranger.

Des questions? Plus d’informations?
Profitez de nos conseils personnalisés.
Écrivez-nous à l’adresse suivante: angebot@semiotictransfer.ch.
Vous recevrez une réponse de notre part dans les meilleurs délais.

Envoyez-nous vos documents de façon à ce qu’ils soient clairement lisibles (format Word, PDF ou autre). Nous serons alors à même de calculer le prix de la traduction en fonction du volume de texte, et de vous fournir un devis.

Share on Google+Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Petite histoire de la traduction…

Un clin d’œil à la providence.

Episode biblique rapporté en Genèse 11 :1-9, l’histoire de la Tour de Babel est peut-être celle à qui l’on doit notre raison d’être, nous les traducteurs assermentés !

traducteur certifie suisse SemioticTransfer AG

Et non ! Ne crachez pas sur vos cours de catéchisme, car ils ont eu au moins cet avantage de nous éclairer sur l’origine de certains de nos métiers ! Merci à nos ancêtres ambitieux d’avoir eu l’audace de chercher à construire une tour atteignant les cieux… Preuve que l’impudence ne mène jamais à la gloire, les malheureux voient alors leur unique langage se morceler en une multitude de variantes par Dieu, ce dernier interrompant ainsi le projet grandiose entrepris par Les Homme. Finalement, merci Dieu car sans toi, tout le monde se comprendrait, et personne n’aurait besoin de traducteurs certifiés !

Share on Google+Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest